Plans de relâchés

En France, depuis 1995, un programme d’étude du grand hamster a été lancé en Alsace, coordonné par la Direction régionale de l’environnement, avec l’appui technique de l’Office national de la chasse. Sur ce même registre, un plan quinquennal de conservation, mis en place depuis 2000, commence à donner des résultats. Chaque année, environ 200 hamsters sont relâchés au printemps. En 2011, près de 200 hamsters ont été lâchés (150 à Blaesheim (67) et 50 à Grussenheim et Jebsheim (67)). Les animaux d’élevage lâchés proviennent de trois sites d’élevages gérés par l’association Sauvegarde Faune Sauvage. Les élevages produisant des hamsters en vue des renforcements de populations suivent un cahier des charges spécifique validé par l’ONCFS et sont audités une fois par an par l’ONCFS et le vétérinaire des élevages.

Afin d’améliorer l’efficacité des renforcements, un programme expérimental d’une durée de 2 ans a été initié en 2010 par l’ONCFS. Il était essentiel de comprendre les raisons des difficultés rencontrées sur la période 2003-2009. Pour y parvenir, il était impératif de connaître le comportement des animaux lâchés et de leurs descendants, leur survie et leur reproduction. Une partie des hamsters relâchés et leurs descendants ont été marqués puis suivis par télémétrie.

A l’issue de deux années d’expérimentation marquées par un partenariat fructueux avec les Chambres d’agriculture du Haut-Rhin et du Bas-Rhin, les municipalités concernées, l’association SFS et ses collègues hollandais, l’ONCFS a su améliorer significativement la survie et la reproduction des individus lâchés.

← retour